APK: 33 mouvements citoyens exigent la levée des immunités de Mike Mukebayi

Énorme pression ssur le député provincial Mike Mukebayi Nkoso, poursuivi pour diffamation et injures publiques par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, et par trois de ses collaborateurs, notamment le Directeur de Cabinet, Me Freddy Bonzeke Iliki, l’Assistant principal du gouverneur de la ville, Levi Mpayi, et la responsable de la communication et presse du gouverneur de la ville de Kinshasa, Belise Okonda.

Vendredi 28 mai 2021, les membres du collectif de 33 mouvements citoyens et organisations des droits de l’homme ont fait le déplacement de l’Assemblée provinciale de Kinshasa où ils ont déposé leur mémorandum dans lequel ils existent au bureau de l’APK de procéder à la levée des immunités du député Mike Mukebayi pour des faits graves et propos injurieux à l’égard de l’autorité urbaine.

« La Constitution du pays reconnaît à tout citoyen la liberté d’opinion et d’expression, mais celles-ci sont encadrées de sorte que son exercice ne porte pas atteinte aux droits des tiers. Lors de plusieurs sorties médiatiques, le député Mukebayi s’est illustré par des attaques acerbes vis-à-vis de quelques compatriotes travaillant aux côtés du gouverneur de la ville. Ces attaques frisent les injures publiques, les imputations dommageables et la diffamation », dénoncent-ils dans leur mémo.

Ces membres du collectif des mouvements citoyens ont fait savoir au Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoy qui les reçus, que la levée des immunités du député Mike Mukebayi sera une preuve de la lutte contre l’impunité et de la promotion d’un État de droit effectivement en marche où des citoyens sont traités de manière égale devant la justice.

Eux aussi indignés par le comportement de l’élu de Lingwala, les jeunes Kinois actifs regroupés au sein de la LIGEKA, ont également marché jusqu’à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, où ils ont aussi déposé leur mémo entre les mains du Président Godé Mpoy. Dans leur démarche, ils encourent les 4membres du cabinet du gouverneur Ngobila ayant porté plaintes contre le député Mukebayi parce-qu’ils se sont sentis lésés et vexés par les propos injurieux de ce dernier. Puis ces jeunes Kinois ont aussi exigé la levée des immunités du député Mukebayi une fois le procureur de la République en fait la demande. A les en croire, cela permettra au Parquet d’ouvrir le procès tant attendu par les Kinois. Car pour eux, les insultes proférées par le député Mukebayi à l’endroit du gouverneur Gentiny Ngobila prouvent à suffisance que Mike Mukebayi n’a ni respect pour l’ensemble des Kinois, ni pour ses électeurs de Lingwala qui lui ont trouvé un siège à l’Assemblée provinciale de Kinshasa.⁷

Pour rappel, ces membres du collectif des mouvements citoyens et organisations de défense des droits de l’homme ont déposé, jeudi 27 mai dernier, leur mémorandum au Parquet, dans lequel ils demandent au Procureur de la République d’écrire promptement au bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa pour demander la levée des immunités du député Mukebayi.

Sakola.info

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *