Ceni: Corneille Nangaa formateur à l’EFEAC

Les étudiants de l’Ecole de Formation Electorale en Afrique Centrale, initiative de 11 pays membres de la Communauté Economique de l’Afrique Centrale (CEEAC), ont été honorés le samedi 17 février 2018 par les enseignements dispensés par le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille NANGAA YOBELUO.

Nangaa à l’Efeac

Implantée dans l’enceinte de l’Institut de la Gombe depuis novembre 2017, l’EFEAC a pour objectif principal : contribuer à la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance en Afrique par la professionnalisation des gestionnaires et des parties prenantes aux processus électoraux des différents pays du continent.

C’est ainsi que cette institution d’enseignement des matières électorales organise les enseignements de niveau master sur les élections à l’intention des apprenants qui justifient au préalable un diplôme supérieur de niveau de licence quelle que soit la spécialité. Dans le cursus de la formation, l’EFEAC met un accent particulier sur la promotion de la recherche appliquée dans les 11 spécialisations ouvertes sur les élections lesquelles se sont imposées dans la géo politique mondiale comme une science à part entière.

Le cours d’Analyse des Systèmes Electoraux Comparés ou Théories de Vote fait partie des filières des matières enseignées assumé par le professeur Docteur Ferdinand KAPANGA MUTOMBO, Chef du Département de l’Observation et de la Surveillance des Elections qui a présenté l’intervenant du jour, à savoir Corneille NANGAA YOBELUO.

Et pour rendre concret son cours, Ferdinand KAPANGA ne manque pas de recourir à l’expertise externe éprouvée à laquelle les autorités académiques de l’EFEAC réservent des charges horaires de quelques séances par semaines aussi bien au niveau du tronc commun qu’au niveau de la spécialisation pour appuyer par des cas vécus et des exemples expérimentés les théories enseignées et les applications qui en sont faites par les organisations de gestion électorales à travers le monde.

Ainsi tous les étudiants de l’EFEAC n’ont pas voulu manquer la séance réservée à Corneille NANGAA YOBELUO suite à la réputation d’expert électoral qui le précède et à la haute charge qu’il assume au niveau du Bureau de l’Organe de gestion des élections en République Démocratique du Congo en tant que Président de la Centrale Electorale à la suite de Monsieur l’Abbé Apollinaire MUHOLONGU MALUMALU, initiateur de cette école électorale.

L’EFEAC est une institution d’enseignement supérieur et universitaire qui s’inscrit dans une dynamique des missions du Conseil de la Paix et de la Sécurité en Afrique Centrale, COPAX en sigle, dont un autre fleuron est le Collège des Hautes Etudes de stratégie et de défense dont les premières promotions se succèdent déjà. Cette ‘’académie’’ est un Centre de formation pour les scientifiques militaires et civils mus par les valeurs de la paix et armés par des savoirs pour prévenir les guerres et cultiver la grandeur stratégique pour la défense du continent africain.

En guise de conclusion pour la leçon magistrale du jour du Président Corneille NANGAA YOBELUO aux apprenants de l’Ecole de formation électorale il n’y a que la connaissance et la maîtrise des instruments juridiques, techniques, sociaux, politiques et économiques liés aux élections par des experts imbus de patriotisme et de nationalisme qui peuvent aider valablement la République Démocratique du Congo à sortir de la prise en otage de ses citoyens de l’intoxication distillée qui veut le dévier du mode qu’il s’est librement choisi à travers sa Constitution d’accès et de gestion du pays par des institutions démocratiquement issues des urnes.

Ce que tous les acteurs au processus électoral doivent connaître et restituer à travers leurs cercles d’influence pour la consolidation de la démocratie déjà en marche par les cycles électoraux qui se succèdent c’est l’explication de l’impact des systèmes électoraux qu’un pays se choisit à travers son personnel politique, sa société civile avec la représentation paritaire homme-femme, les confessions religieuses sur le développement de la nation qui est un vivre en commun.

Pour cela, l’étude des comportements des électeurs et des candidats à travers les partis et regroupements politiques, l’introduction aux nouvelles techniques de l’information et de la communication par la biométrie électorale et le vote assisté par la machine avec des outils informatiques de notre siècle, le 21ème, à partir des exercices et simulations pratiques, telles ont été l’approche et la méthodologie utilisées par Corneille NANGAA pour dispenser son cours dont un syllabus est disponible.

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *