Goma : Dossier terrain Sotraki  » j’ai tout les titres fonciers qui me fait propriétaire de cet espace » ( Major Kizito Nshokana)

Goma,dossier terrain SOTRAKI: Je tous les titres fonciers qui me fait propriétaire de cet espace Précise le major Kizito Nshokano.
Quelques jours aprèsès l’exécution du jugement rendu par la Cour d’Appel du Nord Kivu en faveur du major Kizito Nshokanohokano sur le dossier Sotraki qui fait couler beaucoup d’encre et salive, les jeunes n’ayant aucun document et qui se sont fait manipulés par les hors-la-loi qui sont à la recherche de la popularité et des voies aux prochaines élections ont mentis à la jeunesse que l’espace Sotraki est un bien public.
Dans une interview accordée à la presse, le major Kizito Nshokano a dit avoir les vrais titres fonciers de l’espace Sotraki situé dans le quartier Kyeshero dans la partie Ouest de la ville de Goma.
Le propriétaire de ce terrain communement appeller Sotraki selon le jugement de la cour d’appel comprendre les agitations des uns et des autres sur sa concession mais également la récupération politique.
L’avocat du nouvel propriétaire de la consession dit sotraki confirme que le jugement rendu par la cours d’appel du Nord Kivu est vrai et réel et que comme le nouveau régime prône l’état de droit, il demande la protection de son client car nul n’est au dessus de la loi.
Récemment le ministre provincial des affaires foncières s’etait prononcé sur ce dossier et a reconnu à son tour que cette concession appartient désormais à un particulier où il a dit avoir vu les titres fonciers lui reconnaissant comme unique et seul propriétaire.
Les données attestant que le major kizito est le vrai propriétaire de cette consession Sotraki sont au bureau du cadastre et dans les cours et tribunaux, signale Maître Anderon Murhula l’avocat de major Kizito Nshokano.
Il conclus en appellant les jeunes du quartier kyeshero de demandé au gouvernement de trouvé un autre espace pour leur servir et non l’espace Sotraki qui est une propriété privé.


Junior Akilimali

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *