La marche du CLC passe du 19 au 21 Octobre

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a reçu ce jeudi 17 octobre en son cabinet de travail, une délégation du Comité laïc de coordination -CLC- conduite par le professeur Isidore Ndaywell. La concertation à laquelle ont été associés le ministre provincial de l’intérieur Dolly Makambo et le conseiller politique du gouverneur Gratien Tsakala.
Au centre des discussions, la marche du CLC prévue ce samedi pour réclamer la suspension des personnes impliquées dans le détournement de 15 millions de dollars de la République ainsi que la démission sans délai des juges de la cour constitutionnelle.

Après un débat animé, les deux parties ont convenu de repousser la marche du samedi à lundi 21 octobre 2019 en raison du lancement du programme « Kinshasa Bopeto » dont les objectifs coïncident avec ceux poursuivis par cette manifestation voulue pacifique.
Ainsi, la marche de lundi sera encadrée par les éléments de la police.
Le gouverneur Gentiny Ngobila a signifié à ses hôtes qu’il n’est pas question de fouler aux pieds leurs revendications du reste légitimes mais plutôt de créer une synergie autour de cet événement d’intérêt capital pour la population kinoise. « Kinshasa Bopeto » est une philosophie qui vise le changement de mentalités par l’abandon des pratiques peu orthodoxes parmi lesquelles la corruption.
« En plus, avec l’insalubrité qui bat son plein à Kinshasa, il est plus que temps d’assainir la capitale et redorer son blason terni », a en substance déclaré le numéro un de la ville, avant de rassurer ses interlocuteurs sur sa bonne foi.
Au sortir de l’audience, le coordonnateur du CLC a apprécié à juste titre l’initiative du premier citoyen de la ville de recevoir ses membres. Ce qui constitue non seulement une première pour le CLC mais aussi une marque de considération.
 » Ce qui ne nous laisse pas indifférents », a-t-il dit. Le professeur Isidore Ndaywel a soutenu les explications du gouverneur selon lesquelles l’opération Kinshasa Bopeto est salvatrice. Mais il a indiqué que cette initiative ne devrait pas être un programme de façade, plutôt une action pérenne.
A l’en croire, cette opération devra réussir un véritable changement de mentalités de l’homme kinois et par ricochet de son environnement.
Pour cela, il a promis le soutien du CLC pour une meilleure appropriation.
En ce qui concerne la marche, elle aura bel et bien lieu le samedi dans d’autres villes du pays, sauf à Kinshasa où elle est renvoyée à lundi.
Pour sa part, le ministre provincial de l’intérieur a insisté sur le fait que la marche sera autorisée et encadrée.
Pour rappel, l’opération Kinshasa Bopeto sera lancée ce samedi à Bandalungwa en présence du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ce, de 8 h à 11h. Et il en sera ainsi chaque dernier samedi du mois.

sakola.info

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *