Lancement de la chaine de solidarité pour les sinistrés de Goma par le ministre de la Jeunesse Yves Bunkulu

Le ministre de la jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et la cohésion nationale, Yves Bunkulu Zola a lancé ce samedi 05 Juin 2021 à la place YMCA dans la commune de Kalamu, la chaîne de solidarité et de charité des jeunes congolais pour les habitants de Goma victimes il y a deux semaines de l’éruption volcanique de Nyirangongo.

En effet, lors de sa prise de parole, Yves Bunkulu a au nom du gouvernement et du chef de l’État congolais Félix Tshisekedi, remercié les jeunes de la nation congolaise pour cette initiative louable. Ces jeunes selon le ministre de l’initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale, se sont mis ensemble pour prêter main-forte et venir en aide aux sinistrés de l’éruption volcanique à Goma.

 » c’est un immense plaisir pour moi d’être aux côtés de vous en ce moment, au nom du gouvernement de la RDC et du président Félix Tshisekedi, je vous remercie. Vous (les jeunes) vous êtes mis ensemble pour aider nos compatriotes qui sont actuellement dans une situation périlleuse à Goma et étant que ministre de la jeunesse, je ne peux que vous féliciter pour votre patriotisme, amour et soutien que vous avez témoignés au-delà des efforts monumentaux du gouvernement congolais à l’égard de nos frères et sœurs qui endurent présentement », a indiqué Yves Bunkulu.

À lui également de renchérir : « le lancement de notre chaîne de solidarité est effective à partir de ce samedi 05 Juin 2021 et puis je souhaite grandement une bonne chance à cette initiative ».

Sur place, une somme de 227 550 FC et 2580 $ a été récoltée afin d’aller à la rescousse des habitants de cette contrée du pays victimes de cette catastrophe naturelle.

Notons que prêt de 350.000 personnes ont un besoin urgent d’aide humanitaire à Goma suite à l’éruption le 22 mai dernier du volcan de Nyirangongo, a affirmé le mardi 1er Juin 2021 le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

sakola.info/Actu7.cd

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *