Le ministre Muyaya à l’écoute du banc des syndicats de la Rtnc

Le ministre de la communication et des médias, Patrick Muyaya a reçu, le mercredi 2 juin 2021 dans la soirée, le banc syndical de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).


Leurs échanges ont essentiellement tourné autour des problèmes majeurs qui rongent la chaîne publique du pays notamment les problèmes liés à la redevance et la sécurité sociale.
Le banc syndical de la RTNC a présenté ses désidératas à son convive espérant des solutions idoines.
 » Nous sommes le banc syndical de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Nous avons de problèmes majeurs à soumettre à son excellence le ministre de la communication dans l’espoir de trouver de solutions parceque c’est lui qui est notre ministre de tutelle. Après échange, il nous a donné une très bonne impression , on voit qu’il est dans le métier, et on a trouvé qu’il connaissait déjà la situation. Il nous a donné de promesses et nous espérons « .
Parmi les problèmes soumis au ministre de la communication et médias, il y a notamment le problème de la redevance sont nous devons bénéficier.

« Elle est certes accordée par la loi mais jusqu’ici continue à nous échapper et donc le personnel n’en bénéficie pas, ça c’est un problème sérieux. Nous avons sollicité son implication personnelle pour nous aider à recouvrir cela » a déclaré Joseph Tshibangu, président de l’intersyndical de la RTNC et chef de la délégation au sortir de la rencontre avec le ministre.
Hormis la redevance, le banc syndical a également soumis le problème de la sécurité sociale.
 » Les travailleurs qui ont acquis l’âge de la retraite et qui doivent aller en retraite mais jusqu’ici leur situation n’a pas été préparée au niveau de la CNSS parceque l’employeur qui ets l’Etat congolais n’a jamais versé sa côte part. Aussi, il n’y a aucune traçabilité de ce qui était retenu dans les rémunérations de travailleurs parce que les nouveaux logiciels ne permettent pas de les prendre en charge. « Si à l’époque, la quotité était de 3,5%, à ce jour elle est de 5% sur le salaire de base de chaise agent. Et le nouveau logiciel ne parvient pas à l’adapter et retenir ces 3,5% . Ce qui fait qu’il n’y a pas de traçabilité, il faudra que les deux parties trouvent de solutions car la loi stipule que pour toutes les cotisations non cotisées, cbets l’employeur qui ne st responsable. C’est donc l’état Congolais qui doit régulariser ma situation et payer cette différence » a indiqué Joseph Tshibangu.
Profitant de cette occasion, le chef du banc syndical de la Rtnc appelle au calme tous les agents. Il les rassure de l’issue favorable de cet entretien avec le ministre et une réunion sera prévue pour restituer tout ce qui a été dit avec son excellence Patrick Muyaya.

Sakola.info

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *